J'attends le printemps, je suis lasse de cet hiver qui n'en finit plus de s'étirer. En attendant les beaux jours je pouponne à fond, je me drogue de son odeur, je l'innonde de baisers volés, je la dévore des yeux, je la serre contre moi nuit et jour. J'ai ce besoin vital de prolonger cette période ou nous faisions encore qu'un. J'ai encore cette sensation lorsqu'elle est sur moi, son ventre contre le mien de poursuivre cette grossesse qui a été difficile.

- Eden, mon bébé bonheur, mon bébé miracle je t'aime -

 

Tu m'élèves au delà d'un bonheur dont je ne soupçonnais pas l'existence.

DSCN1236z